Sébastien LEBAN

À la fin des années 80, funeste décennie, Dalida disparaît, Nirvana se forme et Sébastien Leban voit le jour. Dans un coin perdu de l'est de la France, ladite vallée des anges, "là où le nom des patelins s'termine par …ange" comme le chante Lavilliers, il coulera une enfance paisible, bercée par les mythes ouvriers et rompu aux paysages industriels. Puis, après une demi-dizaine d'années à user les couloirs de la fac, c'est le départ vers la ville, la grande. Paris la belle, la grouillante : un Lorrain dans la ville. Les piges, la découverte du métier, photo, texte, son, puis les trois en même temps. Et le départ encore, pour le Moyen-Orient cette fois, un an et demi en Israël-Palestine : les juifs, les arabes, le mur et la mer. Et enfin le retour à Paris, mais jamais pour bien longtemps. Spécificités notoires : intolérant au gluten et sale caractère.

Lien de mon site perso

France
Ile de France


Thèmes : Guerre, Politique, Portrait, Social, Vie quotidienne