Reportage : Evaluation de la minorité de mineurs non accompagnés

Zoom Evaluation de la minorité de mineurs non accompagnés
Fermer
Evaluation de la minorité de mineurs non accompagnés

25 octobre 2018

Evaluation de la minorité de mineurs non accompagnés

© Alain TENDERO / Divergence

Jeune migrant originaire de Cote d'ivoire jouant à la PS3 entre 2 entretiens au sein de l'association l'Avitarelle à Montpellier. Evaluation de la minorité de jeunes étrangers mineurs non accompagnés ( MNA ) auparavant appelés mineurs isolés étrangers ( MIE), au sein de l'association loi 1901 l'Avitarelle ( Montpellier) missionée et financée par le Conseil départemental de l'Hérault, responsable de la prise en charge et de la protection des mineurs. L'évaluation est réalisée par des éducateurs salariés de l'association l'Avitarelle pendant 5 jours, à l'issue de cette évaluation et en cas de suspicion de majorité, c'est un juge qui peut décider de contraindre le jeune étranger à subir des tests médicaux, notamment osseux, afin de confirmer cette non minorité. Ces tests osseux sont considérés comme peu fiables. A l'issu de ce parcours, le juge peut le condamner, parfois en comparution immédiate, à de la prison ferme ou à l'expulsion soit dans son pays d'origine soit dans le premier pays européen o il a été identifié par les autorités afin d'y déposer une demande d'asile ( réglement de Dublin / Dubliné). Un faible pourcentage de jeunes migrants est reconnu comme mineurs à l'issue de ce parcours et bénéficie dès lors de la protection de l'ASE (aide sociale à l'enfance) Le 25 10 2018. Association l'Avitarelle, Montpellier, Hérault, France. © Alain Tendero / Divergence Contact 06 80 91 58 06

Mots clés : protection enfance, Avitarelle, montpellier, conseil départemental, ASE, mineurs, MNA, accueil MNA, PS3, non accompagné, MIE, migrants, dubliné, règlement Dublin

Lieu : Montpellier, France

ATE0190002 - Voir le sujet


Ajouter a l'album
Ajouter au panier
Télécharger
Imprimer